Rice University logo
 
Top blue bar image
Scientists in International Context
 

Accueil

Présentation de l’étude de recherche Scientists in International Context

Scientists in International Context (Les Scientifiques en Contexte international) est un programme de recherche multidimensionnelle. Il étudie les influences sociales sur la science à travers des questions d’éthique, de religion, de genre et de vie de famille. Il est articulé autour de trois projets de recherches connexes : Religion among Scientists in International Context (RASIC – La Religion chez les Scientifiques en Contexte International), Ethics among Scientists in International Context (EASIC – L’Ethique chez les Scientifiques en Contexte International), et Gender among Scientists in International Context (G-SIC – Le Genre chez les Scientifiques en Contexte International). Cette initiative est gérée conjointement par plusieurs départements et structures de Rice University, à Houston (Texas), avec la coopération de chercheurs et de conseillers du monde entier. RASIC est une étude portant sur les points de vue de scientifiques sur la religion et la spiritualité et sur l’influence de celles-ci sur leur travail. EASIC étudie comment les physiciens abordent les questions d’éthique, en particulier sur l’intégrité de la recherche et sa commercialisation. G-SIC explore les relations de genre et la perception du genre chez les scientifiques. Scientists in International Context est la première étude transnationale sur ces questions, grâce à des travaux de recherche menés dans plusieurs pays ou entités territoriales dont la Chine, la France, Hong Kong, l’Inde, l’Italie, Taiwan, la Turquie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Pour aboutir à une compréhension nuancée et multi-contextuelle des points de vue des scientifiques, nous faisons appel à des méthodologies quantitatives et qualitatives, en enquêtant auprès de quelque 20 000 scientifiques à différents stades de leur carrière, qu’ils soient étudiants de deuxième cycle, professeurs d’université ou maîtres de recherche. Nous centrons notre étude sur les chercheurs en biologie et sciences physiques, deux disciplines majeures exposées à différentes problématiques religieuses et éthiques. Le caractère transnational de cette étude à laquelle participent des chercheurs à différents stades de leur carrière, issus d’établissements axés sur la recherche, permet d’établir des comparaisons encore jamais étudiées aux niveaux individuel, institutionnel et régional. En retour, ces comparaisons offrent une compréhension et un regard plus approfondi sur le rôle de la science dans la société et concourent à des efforts mieux informés en matière de politique publique. Cette étude est dirigée par une équipe de recherche interdisciplinaire sous la direction de la sociologue Elaine Howard Ecklund (chercheure principale), la biologiste Kirstin Matthews (co-chercheure principale) et de Steven Lewis (co-chercheur principal), chercheur en science politique. Un groupe international de conseillers de projet, formé de chercheurs en sciences naturelles et sciences sociales, apporte une sophistication méthodologique et une expertise de premier plan.